De l'antoninien à L'aurelianus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'antoninien à L'aurelianus

Message par IOVI le Dim 23 Nov 2008 - 11:32

Voici en quelques photos le résumé de la dévaluation de l'antoninien qui entrainera la réforme necessaire de ce dernier. C'est Caracalla qui crée cette nouvelle monnaie :sa frappe est interrompu entre 219 et 238 ap j.C. L'aurelianus, monnaie de la réforme en billon trempé dans un bain d'argent lui succedera : Il est dit saucé. Il subira à son tour une dégradation de style et de métal au fil du temps et des empereurs.

Commençons par les premiers antoniniens d'un titre d'argent acceptable et d'une frappe soignée. Il apparaissent vers 215 ap J.C, avec un titre d'argent de 50 %, un poids théorique lourds de 5,07 gr et une frappe et une gravure soignées. Ils valent 2 deniers. A titre d'exemple 2 antoniniens de Caracalla et d'Elagabale qui illustrent la qualité de gravure.




238 à 244 ap J.C :Puis cette qualité se dégrade en meme temps que baisse le titre du métal. Les flans sont de plus en plus irréguliers et les frappes beaucoup moins soignées.
Voici 2 antoniniens de Gordien III avec un titre de 45% d'argent et un poids théorique de 4,51 gr entre 238 et 244 ap J.C : vous pouvez remarquer la différence de qualité évidente.




244 à 249 ap J.C : De même titre Philippe Ier, Philippe II : la qualité de la frappe baisse encore.




249 à 251 ap J.C : Avec Trajan Dèce le titre baisse encore à 40 %. Les flans sont souvent irréguliers et les frappes décentrées. De même titre Hetrucille et Herenius Estruscus





251 à 253 ap J.C : Avec Trebonien Galle, le titre passe à 35 % et il est de plus en plus dificile de trouver de jolies frappes. Le métal est beaucoup moins brillant et une couleur doré peut apparaitre sur ces antoniniens. Volusien, Aemilien ont le même titre pour ces antoniniens.





253 à 268 : De Valérien à Gallien le titre passe à 25%. Les frappes et le métal sont encore correctes et reste plus ou moins de couleurs argentées.Mais sous Gallien, la qualité se dégrade rapidement pour arriver à un antoninien de poids Théorique de 2,90 gr et d'un titre de 10 %.




268 à 270 :L'antoninien de Claude II à lui un titre de 3 % pour 2, 90 gr.



270 à 285 : Aurelien modifie alors la production de l' antoninien à la fin de son regne en 274 et retablit une monnaie avec un titre d'argent à 5 % : L'aurelianus est né. Il est recouvert d'une fine pellicule d'argent obtenue par trempage à chaud de la monnaie : on parle alors de monnaie saucée. On retrouve une frappe plus soigné avec des bustes et des revers variés.



Il suivra les aurelianus de Tacite, Florien, Probus, Carus, Carin et Numérien de la même facture .






Dioclétien engagera plus tard une réforme monétaire qui fera oublier l'antoninien et l'aurelianus.
avatar
IOVI
Administrateur
Administrateur

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://respublica.1forum.biz

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum