Semaine 3 : AEMILIA 58 av J.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine 3 : AEMILIA 58 av J.C

Message par IOVI le Sam 15 Nov 2008 - 19:24

AEMILIA


frappé à Rome en 58 av J.C
RCV 379 - RSC 8 - BMC/RR 3878
Crawford relève 336 coins d'avers et 373 coins de revers ce qui en fait un denier courant.


Monétaire : MARCUS AEMILIUS SCAURUS et PUBLIUS PLAUTIUS HYPSAEUS

Ce monétaire porte le même nom que son père est un personage illustre dans l'histoire romaine. Il est le fils de Marcus Aemilius Scaurus consul en 115 av J.C et gendre de Sylla. Il combat lors de la 3 eme guerre punique avec Pompée contre Mithridate (en 74-73 av J.C) en qualité de questeur. Plus tard, il devient gouverneur de Syrie et descend en Judée avec son armée, pour mettre fin aux demelés des deux frères Aristobule et Hyrcan II. En 62 av J.C, il réprime les incurtions des arabes Nabathéens venu défendre Aristobule et force le roi Arétas à faire sa soumission à Pompée et à payer un tribut de 300 talents. Son retour fut alors un triomphe sans précédent à Rome et on éleva un théatre pour les jeux portant son nom : le Theatrum Scauri soutenu par 360 colonnes pouvait contenir 80 000 spectateurs. Il fut Edile curule et préteur en 56 av J.C. L'année suivante, il est propréteur en Sardaigne. Puis il fut accusé de dilapidation des biens et d'ambition trop importante. Mais il fut défendu par Cicéron et Horace. Acquité puis poursuivi de nouveau, il mourut en exil.

Publius Plautius Hypsaeus est issu de la gens Plautia. Il fut édile curule en 58 av J.C. Ce monnétaire appartenait à une famille sénatoriale depuis que Marcus Plautius Hypsaeus, son ancètre, avait été consul en 125 av J.C. Il fut nommé preteur en 55 av J.C et consul en 52 av J.C. Il fut par la suite écarté par Pompée (condamné et exilé) voulant etre seul consul à restaurer l'ordre et la securité dans Rome ou les bandes rivales s'affrontaient.

Avers :
Le roi Aretas à genoux à droite, dans une attitude supliante,avec un chameau, tenant une branche d'olivier de la main gauche et la longe du chameau de la main droite. Au dessus, M SCAUR AED CVR. A gauche, EX. A droite, SC. A l'exergue, REX ARETAS.

Le questeur de Pompée, Marcus Aemilius Scaurius, était à Damas. Les deux frères Aristobule et Hyrcan lui offrirent de payer son assistance (400 talents). Hyrcan II avait déja beaucoup promis au chef nabathéén et ne pouvait s'acquiter de cette promesse qu'après la victoire. Aristobule, lui pouvait payer comptant. Le questeur de Pompée se prononca alors pour ce dernier et écrivit à Aretas qu'il serait déclaré ennemi du peuple romain s'il ne se retirait pas aussitot. Aretas recula devant la colère de Rome. Quand Pompée arriva, il voulut examiner lui même la situation et cita les deux frères à comparaitre devant lui à Damas. Mais Pompée voulut ouvrir les portes du temple de Jerusalem avant de se prononcer. Les romains ne firent point de quartier et 12 000 juifs perirent autour de leur sanctuaire. Pompée avait ouvert la route militaire vers l'Egypte aux légions romaines. Mais Aretas voulait garder Damas, car les habitants l'avait appelé pour proteger leurs commerces et leurs biens: Pompée acheta alors la paix et put ajouter ainsi Aretas au nombre des rois qu'il avait vaincus. Aretas, roi des Nabatéens, fut donc vaincu par Pompée en 64 av J.C.

Revers :

le revers représente Jupiter dans un quadrige au pas à gauche, lançant un foudre de la main droite et tenant les renes de la main gauche. Sous les sabots des chevaux on distingue un scorpion. Au dessus, P.HUPSAE AED CUR. A l'exergue, C HUPSAE COS PREIVE. A droite, CAPTV.
Le revers fait reférence à l'ancètre de P. Plautius Hypsaeus qui pris Privernum en 329 av J.C. Le scorpion est la pour rapeller que Hypsaeus est né sous Scorpio, croyance de sa ville natale.

Interprétation de l'effigie:

Cette monnaie, frappée par les 2 édiles curules (M.Eemilius Scaurus et P.Plautius Hypsaeus) , nous montre que le sénat autorise les édiles à emmettre cette monnaie à l'ocasion des jeux dans le Theatrum Scauri.(SC).
Borghesi a remarqué que la selle du chameau présente des variantes : il y voit tantot l'ephippium, selle de guerre, tantot la sagma cameli, selle dans laquelle on placait le materiel et divers ustensiles. il existe de nombreuses variantes de l'épigraphie. Le scorpion n'est pas présent sur toute les emissions.


Dernière édition par IOVI le Mer 19 Nov 2008 - 10:39, édité 8 fois
avatar
IOVI
Administrateur
Administrateur

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://respublica.1forum.biz

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum